Jérôme Angot

Artists Management

Site logo
Claire Gibault

Claire Gibault

Chef d'orchestre

Profil

-

 

Biographie

Née au Mans, Claire Gibault y commence ses études. Elle obtient un premier prix de  violon et de musique de chambre au conservatoire du Mans avant d’entrer au Conservatoire  National Supérieur de Paris ou elle reçoit les premiers prix de Direction d’Orchestre, Harmonie,  Fugue et Contrepoint. Elle est successivement Directeur Musical de l’Orchestre de chambre de  Chambéry, et assistante de John Eliot Gardiner.  En 1995, elle devient la premiere femme a diriger l’orchestre de La Scala a l’occasion de la  création de l’Opéra La Station Thermale de Fabio Vacchi puis a dirigé les musiciens  de l’Orchestre Philharmonique de Berlin avec l’Opéra Jacob Lenz de Wolfgang Rihm.  Elle est chargée de la direction de l’Atelier Lyrique et de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon de 1991  a 1998, et a a ce titre assurer la direction musicale de nombreuses productions: notamment Pelléas et  Mélisande, Il Barbiere di Siviglia, La Cenerentola, Die Entführung aus dem Serail, La Finta  Giardiniera, Roméo et Juliette de Berlioz, L’Orfeo de Monteverdi, Les Brigands  d’Offenbach,  L’Heure Espagnole et L’Enfant et les Sortileges de Ravel, Il Mondo della luna de Haydn,  Iphigénie en Tauride de Gluck, The Rape of Lucretia. De janvier 2000 a 2002, elle devient  Directrice Musicale de Musica per Roma, ou elle crée Il Laboratorio Voci in Musica. Y sont  présentés sous sa direction, Cosi fan tutte et Die Entfurung aus dem Serail de Mozart, Pollicino  de Henze, Hänsel und Gretel de Humperdinck et West Side Story de Bernstein.  Par ailleurs, elle dirige Pelléas et Mélisande (Covent Garden a Londres), Le Comte Ory (Festival  de Glyndebourne), Cosi fan tutte (Opera North), L’Etoile de Chabrier (Festival d’Edinburgh),  Zaide et Der Schauspieldirektor (Opéra Bastille), L’Enfant et les Sortileges (Théâtre du  Chatelet), La Dame Blanche de Boieldieu (Opéra-Comique de Paris ), Mithridate, La Donna del  lago, Die Zauberflöte, Le Nozze di Figaro et Bastien und Bastienne (Nice), La Clemenza di Tito  (Orléans), La Traviata (Nancy), Idomeneo et Cosi fan tutte (Liege), Maria Stuarda (Torino), La  Cenerentola (Roma) et Les Oiseaux de passage (Bologne).  Elle est l’assistante de Claudio Abbado pour Pelléas et Mélisande au Royal Opera House, a la  Scala et a l’Opéra de Vienne. En novembre 2002, elle fait ses débuts a l’Opéra de Washington  en dirigeant Idomeneo de Mozart avec Placido Domingo dans le rôle-titre.  En février 2003, elle dirige une création mondiale de Fabio Vacchi au Maggio Musicale  Fiorentino, Il letto della storia, et en mars 2004, elle dirige pour la premiere fois le  Philharmonique de Copenhague. En 2005, elle adapte en Français et dirige Pollicino de Henze  au théâtre du Chatelet.  Cette meme saison, elle dirige des concerts avec l’Orchestre Mozart de Bologne, l’Orchestre  Philharmonique de Sofia, et enregistre la musique de Fabio Vacchi pour le film Gabrielle de  Patrice Chéreau.  En 2006, elle a dirigé le concert du nouvel an avec l’orchestre de l’Opéra d’Anvers; en février,  l’orchestre philarmonique du Luxembourg, au mois de mars, l’orchestre Mozart de Bologne, au  mois d’avril, l’orchestre de Savoie, au mois de mai, la création de l’opéra Peter Pan de Patrick  Burgan au théâtre du Châtelet.  En 2007, elle a dirigé une création de l’opéra de Fabio Vacchi La Madre del Mostro a Sienne  avec l’Orchestra della Toscana.  Elle a été chef d’orchestre adjoint aupres de Claudio Abbado pour le nouvel orchestre Mozart de  Bologne de 2004 a 2007. Claire Gibault a dirigé des concerts dans toute la France, en Italie, en  Suisse, en Belgique, au Canada et aux Etats-Unis. Elle a été invitée par le Halle Orchestra, le  Royal Scottish National Orchestra, le national Symphonie Orchestra d’Irlande, l’Orchestra  Sinfonica Nazionale de la RAI, l’Orchestre national de Belgique et l’Orchestre Philharmonique de  Liege. Elle a enregistré des oeuvres de Beethoven et de Schubert avec le Royal Philarmonic  Orchestra. Elle a aussi travaillé au Danemark avec l’Orchestre Philharmonique de Copenhague  et en Suede avec le Vasteras Sinfonietta.  Par ailleurs, Claire Gibault a été députée européenne, membre de la commission de la Culture  et de l’Éducation ainsi que de la commission du Droit des Femmes et de l’Egalité des Genres de  2004 a 2009. Elle a été Rapporteure d’un projet sur le statut social des artistes en Europe, votée  a une forte majorité en juin 2007.  Claire Gibault s’efforce de défendre un féminisme moderne, afin de donner aux femmes la  possibilité d’obtenir les memes chances de réussite qu’aux hommes. Cela a été tout le sens de  son engagement au sein de la Commission du Droit des femmes du Parlement européen, dans  les dossiers relatifs aux femmes et a la pauvreté, a la conciliation de la vie professionnelle et  familiale, aux femmes migrantes et aux discriminations a l’égard des femmes dans le domaine  du spectacle vivant.  En décembre 2008 elle a dirigé a Strasbourg le Concert de clôture de la Présidence française de  l’Union Européenne avec l’orchestre Philharmonique de Slovaquie dans un programme dédié a  Berlioz, avec la cantatrice Anna Caterina Antonacci.  Pour la saison 2010-2011 elle est invitée par l’Orchestre national de Bordeaux, l’orchestre  Philharmonique de l’opéra de Nice, l’Orchestre National des pays de la Loire et l’orchestre de  l’Opéra de Marseille.  En Juillet 2010 elle crée le Paris Mozart Orchestra, formation non permanente avec un effectif  de quarante musiciens, qui donnera ses premiers concerts pendant l’été 2011. En septembre  2010 elle publiera aux éditions L’Iconoclaste son premier livre « La musique a mains nues ». En  novembre 2010, elle est nommée Membre du Conseil économique, social et environnemental et  élue Vice-présidente de la Section Culture Education.  Décorations  Claire Gibault a reçu les insignes d’Officier des Palmes académiques, Officier de l’Ordre  national du mérite, Chevalier de la Légion d’honneur,  Doctor Honoris Causa par l’Université Catholique de Louvain, aux côtés de Wim Wenders et  Jorge Semprun, Officier des Arts et Lettre. Novembre 2013